Logo balladins
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici

Good Evening Europe. balladins calling !

Rien n’est dû au hasard : en 1976, la chanson qui représentait la France à l’Eurovision et qu’interprétait Catherine Ferry comprenait dans ses paroles « Fais-moi rêver comédien, chante, danse balladins… » Nous vous en parlions déjà lors d’un Jeu-Concours en 2014… Focus sur l’Eurovision et ne niez pas, vous allez adorer.

Maxresdefault

Être fan de l’Eurovision en France, c’est un peu comme collectionner les maillots de bain en Sibérie, ou porter inlassablement un bonnet à Tahiti : votre entourage vous regarde d’un air méfiant en se demandant si vous êtes sérieux, et à quel moment la blague cessera. A vous, ma chère #balladinsFamily, j’avoue, je suis fan du plus grand événement musical de l’année. Comme le reste de l’Europe d’ailleurs…sauf en France. Nous, français, on aura appris à redevenir fan de notre équipe de football une fois la Coupe du Monde gagnée… Nous, français, on se laisse à nouveau timidement aller au son des chansons de l’Eurovision depuis la très belle 6ème place d’Amir l’année dernière (qu’il a bien cherché), mais jusqu’à quand ? Peut-être jusqu’au 13 mai fin de soirée, quand Alma, la délicieuse représentante française de cette année avec « Requiem », connaîtra le sort que lui auront réservé les téléspectateurs & jurés Européens et Australiens (oui oui…). L’Eurovision redeviendra l’événement géopolitique kitsch et sans saveurs si la France termine au-delà de la 6ème place, car, voyons l’argument favori de tout critique aiguisé : tout n’est qu’arrangement entre pays voisins à l’Eurovision et suédoiseries dance-pop avec costumes ridicules. Mais l’Eurovision deviendra subitement incontournable si la France l’emporte. Nous français, on est comme ça. Assumons-le ! Une émission musicale qui rassemble plus de 80% de part d’audience en Suède, 90% en Islande, se doit d’être, quelque part… exceptionnelle !  Non ?

Ces dernières années auront vu des victoires médiatiques, comme l’Autriche en 2014 et l’incontournable Conchita Wurst et son non-moins anthémique « Rise like a phoenix » (je me rappelle avoir vibré en live à Copenhague, ébahi devant la ferveur d’un public conquis) ou encore la Finlande en 2006 et son groupe métalleux Lordi s’égosillant religieusement sur un « Hard Rock Hallelujah » d’anthologie laissant Michel Drucker, alors commentateur français, sans voix… ou presque « C'est pas avec ça qu'ils gagneront… » disait-il alors. Poke Michel et bravo pour ton flair. D’un point de vue très personnel, je ne me lasse pas d’écouter Loreen et son titre « Euphoria », qui amena en 2012 sa 5ème victoire à la Suède, pays qui vit l’Eurovision comme une religion. Plutôt quee de regarder en arrière et de nous rappeler pourquoi nous n’avons pas briller ces dernières années, j’avais envie de vous parler de l’édition 2017 qui se tiendra en Ukraine – à Kiev – suite à la victoire (controversée et controversable de la chanteuse Jamala avec la chanson 1944). Faisons fi de tous les scandales et concentrons- nous sur ce qui fait l’essence même du concours, les chansons. Voici les 10 chansons qui devront tourner dans vos oreilles (hors France, soyons fair-play). Et quitte à parler de l’Eurovision, donnons également des points, en finissant par le célèbre « Twelve points » :

La NORVEGE 1 point, NORWAY one point

Le pays au record de dernière place au concours – mais aussi à la dernière victoire éclatante en 2009 avec une très nette avance sur son dauphin – récolte le 1er point de la #Teamballadins. Notre analyse : purement et simplement ce qui se fait de plus actuel comme son dans cette édition 2017, une tonalité électro nous rappelant déjà d’autres morceaux et un chanteur looké et dans l’air du temps… La Norvège devrait faire un classement respectable et rejoindre la finale cette année, après avoir manqué l’événement l’an passé.

L’IRLANDE 2 points, IRELAND two points

A l’inverse du premier point, la #Teamballadins accorde deux points à l’Irlande – Pays au plus grand nombre de victoires au concours, 7 au total – et sa chanson sirupeuse qui aurait eu sa place sur le CD « Plus de Hits, Volume 12 » sorti en 1995. Avec du recul, on met ces deux points sur notre nostalgie des chansons des années 90’s (et de notre jeunesse et premières booms du coup…), fredonnée par des boys band d’outre-Manche aussi. Le chanteur, ancien membre d’un boys band à la carrière éphémère, ravira tout public, et saura emouvoir la ménagère se rappelant de ses premiers flirts « Dying to try » raconte l’histoire du jeune homme qui a envie de donner une chance à une nouvelle histoire d’amour. #SoCute qu’on ne saurait garantir une place en finale Samedi soir. Mais nous, on aime J

L’ESTONIE 3 points, ESTONIA three points

Un pays balte qui chante une ville italienne : c’est aussi ça l’Eurovision. Deux anciens participants joignent leurs forces pour ramener à l’Estonie une 2ème victoire (après 2001, gageons, quoiqu’il arrive, bien plus méritée que la première). Nos deux amants, perdus dans Vérone et dans une histoire d’amour : cela vous rappelle forcément quelque chose, et vu que nous n’étions pas remis de nos émois de la ballade irlandaise, on s’est laissé avoir par Laura et Kooit (On s’est posé la question de la prononciation du prénom, parce que du coup, cela pourrait prendre son sens dans une chanson d’amour). Si l’envie vous en prend, on vous conseille de chercher ce que Laura, la chanteuse, a proposé seule ces dernières années… Beaucoup plus actuel et électronique.

L’ITALIE 4 points, ITALY four points

Enfin un pays qui chante dans sa langue (bah oui, depuis 1998, ce n’est plus obligatoire). On ne vous le cache pas, l’Italien est le grandissime favori pour tout rafler samedi soir : charmant, charmeur, belle voix, chanson entraînante, chorégraphie avec un gorille… Attendez… Un gorille ? Qui a dit KITSCH ? Il faut un peu gratter pour comprendre que la chanson est en fait un satyre sur la société actuelle… et le consumérisme, les apparences… On aime bien, oui. Mais bon, ça ne casse ni trois pattes à un canard, ni à un gorille. Mais on aime bien.

La SUEDE 5 points, five points

Le pays qui vit l’Eurovision comme une religion, qui ne plaisante jamais avec le concours, et chez qui le moindre faux-pas peut ruiner une carrière (Poke Hannah Bergendahl / 2010). La Suède a voulu assurer un TOP 5 avec Robin Bengtsson (celui qui avait par ailleurs proposé une bien meilleure chanson lors du Melodifestivalen 2016) : Eurodance bien sentie avec une chorégraphie sur tapis roulant qui porte la chanson. On est loin, très loin, des meilleures propositions que nous a fait la Suède. Mais gageons qu’ils devraient bien se positionner. C’est safe.

La SERBIE 6 points, SERBIA six points

La dernière nation à avoir remporté le concours avec une chanson 100% dans sa langue nous propose cette année une compilation de ce tout ce qui a fonctionné au niveau de la pop ces dernières années. Une chanteuse agréable, une rythmique entêtante, des paroles anglaises simples à comprendre, un pont musical, un passage au violoncelle... Aucune prise de risque… Si tant est qu’une place en finale n’est pas garantie. Mais nous l’avons retenu car, à l’inverse de l’excellente chanson de l’E.R.Y de Macédoine (non classée dans notre TOP à cause d’une autotune ultra-présente), une prestation live convaincante nous paraît plausible. Pas sûre mais plausible.

La BULGARIE 7 points, BULGARIA seven points

Kristian Kostov, comme beaucoup de participants ces dernières années, est passé par la case Real TV avant l’Eurovision. Celui qui s’est fait remarquer lors de son passage dans la version bulgare d’X Factor propose une ballade sombre à la musicalité riche. Une voix puissante, qui dénote du personnage, amènera une belle place à son pays, qui a fini 4ème en 2016. Peut-il mieux faire que poli Genova qui la précéder avec « Love was a crime » ? Cela serait justice rendue, d’autant plus que les bookmakers le place 3ème !

L’ISLANDE 8 points, ICELAND eight points

Le trio de tête commence par Svala Björgvinsdottir (on aime aussi l’Eurovision pour les tonalités exotiques des noms des artistes). Un morceau teinté d’une électro Robyn-esque mélangé à des sons très 80’s qui nous a convaincu, tant dans sa version islandaise qu’anglaise. Pourtant loin d’être favorite, la #Teamballadins a adoré dès la première écoute. Arrivé deux fois deuxième (1998 & 2009), l’Islande pourrait renouer avec le haut du classement. Et c’est tout ce que nous souhaitons !

La BELGIQUE 10 points, BELGIUM ten points

A l’instar de la Norvège, la Belgique mise avec Blanche (le nom de l’artiste) sur une musique moderne, actuelle et surtout, une voix sombre et grave qui dénote du physique adolescent de son interprète. Repérée dans la version belge de « The Voice », l’artiste et son univers ne sauront vous laisser de marbre. La Belgique devrait obtenir un excellent classement, dûment mérité depuis la 2ème place obtenue en 2003 (à seulement 2 points du vainqueur, alors la Turquie).  Depuis le début des répétitions, la Belgique a dégringolé chez les bookmakers, mais la #Teamballadins a envie d'y croire. La chanson, est vraiment bien. Et puis, si la Belgique remporte le trophée, rappelez-vous l’année prochaine que balladins est également présent dans le plat pays ...

And finally : Le PORTUGAL12 points, PORTUGAL twelve points !

Oubliez tout ce que vous venez de lire sur l’efficacité des tonalités modernes à l’Eurovision. Le Portugal revient cette année avec une ballade chantée en portugais… qui pourrait paraître datée. Mais qui est juste intemporelle. Quand d’autres pays utilisent un mélange de tout ce qui a fonctionné pour s’assurer un bon classement, le Portugal reste fidèle à son univers, sa langue, avec Salvador Sobral. Cette ballade, profonde, riche musicalement, éveille romantisme et mélancolie. « Antes de ti, só existi » : Avant toi, je ne faisais qu’exister (dans l’idée que je ne vivais pas). C’est notre coup de cœur 2017, et quel que soit le classement final, notre gagnant. O meu coração pode amar pelos dois…

On vous conseille également d’écouter les chansons de la Grèce, de l’E.R.Y de Macédoine, de la Finlande ou encore des Pays-Bas ! Un classement, c’est comme un hôtel complet finalement… il n’y a pas de place pour tout le monde…Mais on peut y revenir à tout moment, avec le même plaisir.

A tous les détracteurs du concours, je ne saurai terminer par une spéciale dédicace avec la chanson représentant, cette année, la Roumanie. Son titre « Yodel it ! » Tout est dit. #Enjoy.

Mon conseil : rassemblez-vous entre amis samedi soir, et délectez-vous de prestations incroyables, de jeux de lumières uniques, de tenues/costumes tout aussi uniques, de sons d’ailleurs, de langues étrangères chantées aux accents enchanteurs… mais surtout, passez du bon temps entre amis J L’Eurovision, c’est avant tout ça : être ensemble, et comme le veut le motto de cette année : #CelebrateDiversity. Célèbrons la diversité !

 

Et si vous regardez la TV dans nos hôtels (ou pas d’ailleurs), commentez résultats et préférences sur Twitter avec le hashtag #balladinsLovesEurovision et en mentionnant @hotelsballadins ! Je serai là moi aussi… cette année derrière mon écran et non dans l’euphorie sur place. 

Vous aimerez aussi

025-2017-89-site-740x500-rentree

Bonne nouvelle :  c’est la Rentrée !

Nous y voilà ! Après 8 semaines de folies pour certains, de détente pour d’autres, et de travail acharné pour les plus courageux (ou les moins chanceux…) LA RENTRÉE EST ARRIVÉE !

Lire la suite
025-2017-64-site-1920x1280-ete

Cet été, ne faites pas de compromis avec les hôtels balladins !

Pourquoi choisir quand les hôtels balladins vous offrent, sur un plateau, vos envies de vacances en un clic ?

Lire la suite